Florent espana

Artiste Peintre / Dessinateur

Son Histoire

Florent Espana est un artiste peintre et dessinateur français né en 1983 à Lyon. Son travail porte principalement sur le principe de l’accumulation et le milieu urbain.

L’art depuis l’enfance

Dès l’âge de 6 ans, Florent Espana participe à un atelier d’art. Rapidement, il se passionne pour l’histoire de l’art et intègre à 14 ans une formation artistique à l’école de Condé à Lyon où il se découvre un réel talent pour la peinture. En 2001, il intègre la prestigieuse école Emile Cohl à Lyon dont il sortira diplômé en 2006. A la suite de ses études, il effectue un voyage en Russie où il découvre l’art Russe et intègre l’atelier l’Attache à son retour à Lyon. Son premier travail personnel est alors résolument urbain. Sa première série de peintures s’intitule “Béton Armé”.

La Fusion des Genres

L’œuvre de Florent Espana est tournée vers le milieu urbain et porte sur le principe “d’accumulation”. L’évolution de l’homme dans le milieu urbain est pour l’artiste une réelle source d’inspiration. Par exemple, son travail sur les favelas est une illustration du monde urbain actuel. Il reflète une densité qui atteint son paroxysme. Le peintre travaille la matière au couteau, il tranche et découpe la tôle, les gravas et les briques en accumulant les impressions d’amas de vies superposées de manière chaotique. Sa peinture est également politique, puisqu’elle dénonce le fossé qui se creuse toujours plus entre les classes sociales. Les peintures figuratives de l’artiste, souvent des nus et portraits, nous ramènent à ce que nous sommes dans la continuité d’une recherche psychanalitique Freudienne. Dans ces peintures s’exprime d’ailleurs toute la virtuosité technique du peintre.

Un artiste à suivre

Florent Espana ne peut être étiqueté ou rattaché à aucun mouvement. Son œuvre unique en son genre fait de lui l’un des artistes phares de la scène contemporaine. A voir absolument !

Projet artistique

FAVELA (2008 / 2019)

Une réflexion portée sur l’avenir de nos société.
Ce travail est basé sur l’esthétique de l’accumulation et de la destruction.

Au début, j’ai recréé des structures architecturales complexes (Grand Favelas réaliste) de manière fidèle afin de bien comprendre et maîtriser les outils qui me semblaient être les plus adaptés à leur réalisation. L’utilisation du couteau à peinture doublé du pinceau s’averrait être évidente, offrant une richesse certaine dans la rapidité d’action et une variation chromatique instantanée (TSUNAMI). J’ai réalisé plusieurs versions réalistes en vue de maîtriser la matière et pouvoir par la suite créer mes propres espaces et visions du monde.

Assez vite j’ai usé et détérioré ces états, augmenté ces accumulations afin de recréé la densité dont ces cités sont formées, pour finir par les détruire telle une vision apocalyptique du monde. À l’image du recouvrement des civilisations antérieures par les civilisations contemporaines, j’ai superposé les structures. Comme dans les peintures moyenâgeuses, où les éléments se structurent par étage, je joue avec la perspective et offre différents points de vue dans la même scène (GRAND FAVELAS). Cette liberté de cadrage et de composition, je la dois aussi au travail des cubistes. Je joue avec les lignes, cerne les formes, introduis du texte et des symboles.

Plastiquement, je nourris d’abord mes peintures de couleurs pures, immaculées. Je les applique de manière intuitive et laisse aller ma créativité en accord à ce que Kandinsky définit comme le principe de nécessité intérieure. (Du spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier,Wassily Kandinsky). L’image que j’obtiens est abstraite. Durant cette phase, je laisse mon imagination et mon esprit voyager. Tout en dégageant des volumes (comme un sculpteur), j’isole par la couleur les formes, lignes et directions qui peuvent se référer à un réalité « photographique » et qui participeront au réalisme final de la scène.

Ainsi je mêle les traces du temps (dégradations, pluies, écoulements, mouvements…) et les traces laissées par les hommes (immeubles, voies, rues, peintures murales et graffitis). Ce sont autant de dessins que de références (Basquiat, Keith Harring, Rothko, Riopelle…). Ces Symboles sont omniprésents dans mon travail et ces clins d’oeil rendent compte à la fois de l’intérêt que je porte à l’histoire de l’art et de ma situation d’artiste contemporain.

Expositions, diffusion des œuvres

  • Permanent Solo Exhibition at Galerie E (Lyon // France)

    7 place Colbert 69001 Lyon

  • Exhibition « ONE SHOT » 2018
    Confluence / SITIO Gallery
    October 11 – November 17

  • Exhibition UNDERSIXTEENS 2017
    Atelier / Galerie E
    December 7th – January 10 th

  • Exhibition at SUPERPOSITION GALLERY 
    « POPPORN THE WORLD 2017
    11 rue Longue 69001 Lyon.
    July // August 2017

  • Exhibition in Paris « L’étrange festival »
    06 september to 26 september 2016. Cabinet des Curieux, 12 passage Verdeau, 75009 Paris.
    Paintings and drawings.
    Vernissage 7 september 2016.

  • Exhibition in Paris at XINHUA Gallery. Tohu Bohu.
    09 september to 14 september 2016.
    85 rue Faubiourg Saint Honoré, 75008 Paris.
    Paintings and Drawings. Vernissage 10 september 2016.

  • Atelier / Gallery / Workshop 2014-2015
    6 rue Baron de Brès 06230 Villefranche sur Mer (FRANCE)
    Permanent Exhibition

  • Exposition « FAVELAS DENCITY » 2014
    Bibliothèque de Lyon 7ème.
    Dans le cadre du festival
    du film Iberique et latino-américain.
    18 mars – 03 avril 2014

  • « Talent d’or » of the ROTARY CLUB. 2014
    First price of the LYON ROTARY CLUB (France)
    for the « FAVELAS » work and project.

  • Exhibition « VIOLENT BY DESIGN » INK PEN Drawings. 2014
    Eighty one store, 21 rue des capucins, Lyon 69001
    07 march – 29 march 2014
  • Solo and permanent exhibition at the artist gallery,
    13 rue de l’église, VILLEFRANCHE SUR MER, 06230 (France).
  • Contemporary art Biennial of Lyon (France) 2013
  • Exhibition « Concrete Jungle ».
    Museum of civilization – St Just st Rambert 42170
    Sucrière – Lyon 69002
    12 September – 31 December 2013
  • Exhibition « Favelas » Salle des Rancy 2013
    249 rue vendôme, 69003, Lyon, 69003
    29 novembre – 27 décembre 2013
  • Exhibition « FAVELAS DENCITY « 
    13 Octobre – 2 novembr
    MAPRA (maison des arts plastique Rhone Alpes)
    9 rue Paul Chenavard 69001 Lyon
  • Exhibition at ArtscénicK Gallery 2012
    19 janvier – 09 février
    13 rue des Capucins  69001 Lyon

  • Permanent exhibition
    at the atelier / gallery « L’ATTACHE » 2011-2013
    13 rue des Capucins, 69001, Lyon (France).
    Exhibition « SEX VOTO »
    Exhibition « VIRGIN OF THE ROCKS »

  • Exhibition « Béton Armé » at the eighty one gallery 2010
    Eighty One Store,
    21 rue des Capucins, 69001 Lyon (France)

Fermer le menu