Guy Bezançon

Peintre / Musicien / Scénographe

Son Histoire

Un cas unique dans la vie culturelle. Un véritable artiste, portant avec passion, créativité et humanisme nos valeurs culturelles auprès d’un large public, tant en France qu’à l’étranger. Connu et reconnu dans plusieurs domaines, pour lui intimement liés :

  • l’Orgue (l’un de nos maîtres de l’improvisation)
  • la musique électro-acoustique
  • la peinture, la scénographie.

Guy Bezançon a grandi dans l’Yonne, au pied de la Cathédrale de Sens, pris très tôt par la peinture, la nature, la lumière, uniques à cet endroit. C’est le silence de peindre qui l’a amené à la musique, puis ce fût l’Orgue dans cette même Cathédrale.

Dans le même temps, Lycée Technique de Sens, CAP de menuisier ébéniste, Brevet Industriel, Diplômé des Arts Appliqués (Paris), Diplôme d’architecture Intérieure et de céramiste, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (dans la classe de Peinture de Roger Chastel).

La quête de la nature extérieure l’a mené à celle, intérieure, de l’être. Il s’est alors intéressé à la philosophie, aux sciences orientales, à la théologie, en bref à tout ce qui touche à l’individu.

C’est là que se rejoignent dans leur intention créatrice sa peinture et sa musique. Thèmes développés : la forme et l’esprit, l’extérieur et l’intérieur le dehors et le dedans, une quête sur l’homme pour l’homme.

L’art est un commentaire sur la vie, une recherche à partager, à offrir, avec une générosité verticale et avec amour.

C’est à cela qu’il essaie d’œuvrer par le biais de la peinture et de la musique, la scénographie et quelques écrits. Il a travaillé pour les plus grands dans le théâtre et la conception de décors dans l’évènementiel, pour des expositions grand public, d’état ou privées.

Réflexion artistique

L’infiniment grand, l’infiniment petit,
le macrocosme, le microcosme,
la quête acharnée de l’esprit
et sa représentation sensible.
En cela se rejoignent la musique et la peinture… 

De 1965 à maintenant, historique dans l’ordre chronologique : travail d’extérieur d’après nature, travail en atelier, formats allant du 4 figure au 3 fois 120 figure (œuvres sur papier, huile sur toile et techniques mixtes…) 

Avec une prédilection pour les arbres, source des 9/10èmes de son travail (en référence à l’arbre de vie). 

Guy-Besancon-et-moi-copie
Fermer le menu